Consultations de podologie pour enfants et adultes près de Nantes

Quand et pourquoi consulter un podologue ?

On peut consulter un podologue, professionnel de santé, sur prescription médicale pour réaliser un bilan afin de déterminer ses besoins.

La consultation peut être motivée suite à un traumatisme, une douleur persistante à l’effort ou non, un évènement post chirurgical (modification posturale), une sensation d’instabilité, une reprise à l’effort.

Consultation de podologie pour enfants

Troubles constatés dès l’âge de 4 ans

La consultation chez un enfant me parait fondée à partir de 4 ans si l’enfant révèle des instabilités majeures (chutes fréquentes), fatigabilité à la marche avec douleurs systématiques et localisées (un enfant qui demande souvent d’être porté ou de s’asseoir n’est pas pour autant fainéant, il peut dépenser 2 à 3 fois plus d’énergie que son petit copain pour un déplacement donné s’il est peu stable).

Bilan podologique avant l’entrée au CP

Motifs fréquents de consultation, les parents vont constater une usure des chaussures rapide ou dissymétrique, l’enfant marche en adduction (pieds en dedans) ou en abduction (ouverture excessive de l’angle de marche) sans pour autant qu’il soit en souffrance. Dans ce cas je conseille de réaliser un bilan avant l’entée au cours préparatoire vers 6 ans, souvent âge d’une première activité sportive source de contrainte physique supplémentaire, mais aussi quête de coordination et de tonicité.

Troubles statiques ou dynamiques de l’enfant

Je conseille une consultation systématique lorsque l’enfant est en souffrance, afin de déterminer si ses besoins sont en rapport avec un trouble statique ou dynamique, un mauvais chaussage, un surmenage, une pathologie de croissance.

Podologie de l’enfant et pratique d’un sport.

Le sport est bien souvent de part son exigence révélateur, les douleurs apparaissent à l’effort ou après, sans pour autant que ce soit forcément néfaste pour l’enfant. Il suffit bien souvent de le stabiliser pour lui permettre de réaliser ses activités, source de développement, gain de tonicité musculaire, à la recherche d’une croissance harmonieuse, d’un d’équilibre psychologique, d’une intégration dans un groupe et surtout d’un plaisir ludique.

Les lésions et pathologies en podologie infantile

On retrouve souvent les mêmes schémas de lésions :

  • d’origine mécanique(les mêmes causes reproduisent les mêmes effets) en valgus, affaissement des médio pieds (urce d’hypotonicité), en varus. Les pathologies seront localisées bien souvent au niveau des pieds, talon( face post ou plantaire du calcanéum), de l’arche interne (scaphoïde tarsien) au niveau des genoux( axe ou bordure rotulienne) au niveau du rachis (lombaire ,dorsal ,cervical).
  • d’origine structurel, les ostéochondroses de croissance, situées face postérieure du calcanéun (maladie de Severs),au niveau de la tubérosité antérieure du tibia (maladie d’Osgood-Shlatter).Elles intéressent les 9-14 ans souvent actifs, elles sont dues à l’inflammation du 1er et 2ième noyau d’ossification et liées principalement à l’onde de choc , elles sont reproduites à l’examen clinique par la percussion des zones précitées, un bilan radio me parait nécessaire afin d’écarter tout diagnostic différentiel.

Consultation de podologie pour adultes

Les différentes pathologies traitées en podologie adulte

Le podologue de par son action à visée thérapeutique au niveau des pieds a une répercussion sur la globalité des membres inférieurs et du rachis, il peut prendre en charge :

  • au niveau des pieds : hallux valgus(déformation du premier orteil),affaissement de l’arche antérieure(métatarsalgie, syndrome du 2ièmeorteil),les fractures de fatigue, les déformations de l’arrière pied (en valgus ou varus)les douleurs de l’arche interne(scaphoidite)ou externe(cuboide ou styloide du 5ième orteil,les talalgies(inflammation de l’aponévrose plantaire, du capiton plantaire, l épine calcanéenne, la tendinopathie d’achille) ,l’inflammation des muscles fléchisseurs et releveurs du pied.
  • au niveau des chevilles : les entorses des ligaments latéraux externe ou interne.
  • au niveau des jambes : la tendinopathie du tibial postérieur ou antérieure, du tendon d’achille les périostites tibiales, les hypertonies du triceps sural et fibulaires.
  • au niveau des genoux : les désaxations en genu valgum ou varum(rapprochement en interne ou externe de l’articulation fémoro-tibiale)avec répercution sur les ligaments collatéraux ,le tenseur du fascia lata, sur les ménisques ,sur le plateau tibial ou compression de l’articulation fémoro-patellaire (syndrome rotulien).
  • au niveau des cuisses : syndrome de la bandelette ilio-tibiale, tendinopathie des muscles de la patte d’oie, du quadriceps et des ischios jambiers.
  • au niveau du bassin : pubalgie (anté , rétroversion ou iliaque)
  • au niveau du rachis : déviation latérale ou antéro-postérieure.

Le traitement des troubles statiques du pied

La méthode sera globale, du fait de l’interaction des différents plans du corps, pieds-genoux-bassin-rachis entre eux, à la recherche d’une entrée podale.

Elle s’appuiera sur la notion de chaines musculaire afin de déterminer si la lésion est en rapport avec la posture ou la dynamique du patient.

Bien sur ce type de traitement pourra être associé à un traitement médical (anti inflammatoire,.., mésothérapie, accupunture, viscosupplémentation) kinésithérapique (relachement, renforcement musculaire,…. antalgique) ostéopathique (cranien et mécanique) voir chirurgical.

La podologie de terrain

Préparer ses pieds avant de pratiquer un sport

Deux à trois semaines avant une compétition ou une randonnée on se doit de préparer ses pieds à l’effort, traiter sa peau et la débarrasser de toute lésion susceptible d’entrainer des modifications d’appui et donc des pathologies d’ordre épidermique, musculaire ou tendineuse.

Cet acte peut être réalisé par un podologue en cabinet, il consiste à enlever tout hyper appui (callosité, durillon, cor) traiter les ongles (fraisage et coupe).

Le praticien pourra conseiller en fonction des besoins du sportif de réaliser un plan de tannage et d’hydratation de la peau avant et pendant l’effort.

Le tannage est une opération qui consiste à renforcer l’épiderme afin qu’il soit plus résistant aux frottements et donc diminuer le risque de formation d’ampoules (cf partie conseils).

L’hydratation permet de nourrir la peau afin de diminuer le risque d’échauffement (cf partie conseils).

Le sportif doit avoir une peau résistante et souple.

Préparation sportive avec un podologue

Pour finaliser cette démarche le podologue pourra intervenir le jour de la compétition, pendant l’effort et aussi après pour solutionner les problèmes afin d’atteindre l’objectif du jour mais aussi gérer l’avenir (compétition sur plusieurs jours, enchainement matchs).

Le podologue pourra conseiller sur le choix des chaussettes en privilégiant deux axes fondamentaux, ventilation et maintien (cf partie conseil).